lundi 10 décembre 2018

Joyeuses fêtes et 10e anniversaire...

Joyeuses fêtes !!

Chers lecteurs, collègues, clients et amis, j'apprécie toujours autant vous côtoyer dans ce blogue et dans mon travail. Depuis 16 ans que j'échange avec vous, j'apprends encore quelque chose à chaque rencontre et j'espère que ça va continuer encore longtemps.

En plus il s'agit d'un anniversaire spécial : je viens de voir j'écris sur ce blogue depuis l'été 2008... J'en profite pour vous remercier encore plus : merci d'être là, de m'envoyer vos commentaires, questions et suggestions. L'infolettre elle, a commencé en 2003, au début je l'envoyais même par fax, c'est dire à quel point c'est vieux! J'en ai mis une en ligne ici si vous êtes curieux :)

Mais revenons à nos sapins de Noël, parce que c'est surtout l'occasion de vous souhaiter à tous de très Joyeuses fêtes pour vous et vos proches. Comme la plupart d'entre vous, j'ai eu un automne exigeant avec la pénurie de main-d'oeuvre qui s'installe. Je nous souhaite donc à tous de bonnes vacances des fêtes bien reposantes, et un retour au travail en douceur.

Et si c'est une bonne chose pour vous, et que vous avez un moment tranquille pour le faire, je vous souhaite une belle réflexion sur les attentes qu'on a envers notre équipe, nos candidats et surtout, soi-même.

Voici quelques inspirations à ce sujet :

Conseil : apprendre à respirer la sérénité
Le stress, par le Centre d'études sur le stress, idées et techniques pour réduire les impacts
Évolution des conditions de travail au cours du siècle, pour prendre du recul face à notre époque...


mercredi 5 décembre 2018

Le rôti de Noël - une fable sur les traditions utiles et inutiles

Je termine l'année avec une fable de Noël que j'utilise souvent en gestion... C'est assez vieux, pour tout vous dire, je l'ai trouvée dans un vieux Sélection du Reader's Digest !

Sabrina est toute fière de recevoir sa famille dans leur nouvelle maison et prépare le rôti familial selon la recette transmise de génération en génération. Son conjoint lui demande :

- Sabrina, pourquoi coupes-tu les deux bouts du rôti? C'est dommage de mettre de côté cette bonne viande...

- Je ne sais pas, j'ai toujours vu mon père faire comme ça. Papa... pourquoi on coupe les deux bouts du rôti?

- Je ne sais pas, j'ai toujours vu ta grand-mère faire comme ça. Maman, pourquoi on coupe les deux bouts du rôti?

La grand-mère les regarde d'un air surpris...
- Ben... Parce que l'plat était trop p'tit!

Ils ont bien ri. Ils ont savouré le délicieux rôti, en se disant que la prochaine fois, il y en aurait un peu plus à partager!

=====================

Avez-vous aussi des cas de "le plat était trop petit" dans votre gestion?

En gestion, il y a plein de "traditions". Si certaines sont nécessaires, utiles ou au moins plaisantes, d'autres deviennent inutiles, et peu à peu, elles viennent encombrer notre gestion quotidienne. Pensez aux "héritages" qui étaient là avant vous, ceux qu'on n'ose pas vraiment remettre en question... Pour en identifier quelques-uns, voici des exemples :

  • un format de document agaçant, comme une facture en Word
  • une gestion d'horaires qui crée toujours des conflits
  • une porte verrouillée on ne sait pas trop pourquoi
  • un formulaire long à remplir, dont les informations ne semblent plus à jour
  • un dossier classé de telle manière, toujours difficile à retrouver
  • des courriels mensuels à envoyer sans jamais de retour.
Bref à chaque fois qu'on se demande : pourquoi on fait ça comme ça et que la réponse est "ça s'est toujours fait comme ça", il est temps de le remettre en question!



7 apprentissages à retenir de cette fable
  1. Les traditions inutiles nous font perdre temps et argent pour absolument aucune raison
  2. Elles réduisent l'impact et le sens de notre travail, et souvent notre plaisir
  3. Elles s'installent lorsqu'on reproduit un comportement appris sans le questionner ou le comprendre
  4. Un oeil neuf est souvent utile pour trouver les traditions périmées - utilisez celui de vos nouveaux employés!
  5. La façon la plus rapide de s'en départir est de comprendre la source de la tradition
  6. Si la source n'est plus disponible, il reste alors à tester une nouvelle recette!
  7. Une fois éliminées les traditions inutiles, il faut prendre soin des traditions utiles : celles qui contribuent à la réussite de la recette, au plaisir de travailler et à la cohésion du groupe. 
Un truc pour terminer : commencez par celles qui sont désagréables et proposez une solution agréable. Il est plus facile de convaincre les gens - incluant soi-même... - de changer de tradition lorsqu'on inclut le plaisir dans l'équation.