jeudi 24 octobre 2013

Le changement au travail ? C'est comme une douche... froide. 1

Imaginez, vous prenez une douche à l'eau bien chaude. Soudain, l'eau devient froide! Plus vous étiez dans le confort, plus le choc est grand. Si vous n'avez aucun contrôle, vous sortirez probablement de la douche en colère. Et peut-être avec du shampoing dans les cheveux, décidé à chercher le coupable.

Si au contraire vous avez le contrôle, vous ferez tout pour revenir à la température d'avant. Si on vous dit en même temps que vous devez passer à l'eau froide, que ferez-vous ? D'abord il vous faudrait une bonne raison : on se lave rarement à l'eau froide pour le plaisir.  Ensuite, vous espérez qu'on vous le dise AVANT d'embarquer dans la douche. Finalement, la plupart des gens vont faire un ajustement graduel, peu à peu.

Ok, peut-être le ferez-vous d'un coup, pour ne pas perdre de temps ou parce que vous trouvez que l'eau froide c'est stimulant. Chanceux ! Ou au contraire vous découvrirez que vous êtes incapable de le faire, même pour de bonnes raisons...

Une chose est certaine, vous ne le ferez certainement pas si on ne vous dit pas pourquoi, et qu'en plus la personne qui vous le demande, se lave à l'eau chaude, elle !

Ce qui est intéressant, c'est que les employés réagissent souvent de la même façon face au changement dans leur travail.

C'est que la routine et la répétition sont gages d'une certaine efficacité et surtout de sécurité. On est dans le confort, "dans nos pantoufles", dans la maîtrise. On peut dormir ou travailler tranquille. On minimise les risques d'erreurs. Tandis que changer quelque chose d'assez important, donne une ou plusieurs de ces réactions :
  • l'employé se sent incompétent ou inadéquat 
  • les nouvelles façons lui semblent beaucoup plus longues ou difficiles
  • il exagère les difficultés en espérant que ça reviendra à l'ancienne situation
  • il est mécontent et l'exprime haut et fort ou garde sa frustration en dedans
  • il n'arrive pas à suivre le changement
Si certains peuvent aller jusqu'à l'enthousiasme, personne ne trouve le changement facile en soi, d'où la comparaison à une douche froide. Dans le second billet, nous verrons comment appuyer le changement pour que la plupart des employés acceptent de passer à l'eau froide, au moins pour un temps.

Cliquer ici pour voir la suite...

Mis à jour le 15 novembre 2016

Aucun commentaire: