jeudi 13 octobre 2011

Profiter ou payer pour un congé - 2 de 3

De retour d'un beau congé, je travaille fort depuis mardi pour rattraper la journée de congé et prendre de l'avance avant le congrès de la semaine prochaine. Je trouve ces moments intenses un peu plus difficiles qu'avant (on vieillit tous !), ce qui m'a amenée à faire cette réflexion sur le sujet en trois billets (voir le billet 1 ici).

Je vois également plusieurs collègues et gestionnaires qui trouvent difficile de s'arrêter pour un congé ou même une pause de quelques heures. Or, ne pas pouvoir s'arrêter est souvent un symptôme qu'il faut examiner avec soin et tenter de découvrir ce qui est en arrière-plan. Voici quelque causes possibles qu'on observe souvent :
  1. tâches mal définies
  2. manque de ressources
  3. valorisation de la présence au travail par la culture de l'entreprise
  4. peur d'être remplacé ou mis de côté
  5. manque d'estime de soi 
  6. manque de sources de valorisation hors travail
  7. syndrôme de la super-woman, perfectionnisme
  8. difficulté à dire non
Analyser les vraies causes de notre incapacité à décrocher est la première étape à réaliser pour réussir les changements qui s'imposent. Nous verrons dans le 3e billet plusieurs éléments qui permettent d'initier le changement en fonction du type de cause.

Aucun commentaire: