vendredi 6 mai 2011

Recrutement : qui choisir ? ..... 3 de 3

Suite à mes billet no 1 et no 2 sur les agences de placement, consultants-recruteurs et chasseurs de tête, voici en conclusion les pièges à éviter et les questions à poser avant de faire votre choix. Pour voir les trois billets de la série cliquer ici.

Les pièges
Attention toutefois à ceux qui manquent d'éthique et utilisent des procédés de recrutement douteux afin d'attirer des candidats.
Parmi ceux que j'ai déjà vus : afficher des faux postes, y mettre des conditions ou des salaires gonflés, recruter des candidats placés chez d'anciens clients, offrir un pourcentage aux candidats placés pour qu'ils réfèrent des collègues pour des mandats futurs, et demander à la réceptionniste du client si elle voudrait trouver un autre poste... Si vous tombez sur ce type de personne à l'éthique douteuse, fuyez !
Non seulement ils nuisent à l'ensemble de la profession, ils peuvent nuire à votre réputation, ainsi qu'à votre portefeuille, parce que s'ils trichent avec les candidats, ils peuvent tricher avec leurs clients.
Méfiez-vous de ce qui semble trop beau pour être vrai, ça l'est probablement...

Comment les sélectionner
Heureusement, la plupart des agences et consultants satisfont leurs clients. Afin de valider la qualité du service, demandez au recruteur quels sont les postes qu'il a l'habitude de pourvoir, les coûts et délais habituels pour le type de candidat recherché, les tendances actuelles : rareté, hausse des salaires, etc. Vous sentirez probablement à ses réponses à quel point il ou elle est à l'aise avec le sujet.

Comparez également les services offerts : la vérification des références, un test pour le niveau d'anglais ou l'habileté avec Word, une copie du protocole d'entrevue, l'accès à des candidats autrement impossibles à rejoindre.

Pensez aux effets produits sur les candidats : le processus est-il long ou rapide ? Y a-t-il une impression de prestige donnée au candidat ? Un processus long incluant de nombreux tests

Finalement, il est difficile d'évaluer les délais, ainsi qu'un coût pour ce qui est des services à la carte, mais demandez une moyenne des mandats de même type, en précisant que vous êtes conscient qu'il ne s'agit que d'une idée générale.

Faites vos devoirs
Dans tous les cas, le meilleur recruteur ne peut vous trouver un bon candidat si vous n'avez pas fait vos devoirs : bien définir le besoin, être prêts à vendre le poste et à intégrer correctement le nouvel employé. Comme le disait Pierre Gauthier de SPB : "le meilleur moment pour congédier un employé, c'est AVANT de l'avoir embauché". Cernez bien votre besoin avant d'appeler un professionnel pour vous aider à recruter et vous aurez un bon outil pour choisir le meilleur candidat.

Voir également ce texte intéressant sur les chasseurs de tête.

Texte écrit en mai 2011, révisé en mai 2015.

2 commentaires:

stheard a dit…

Bravo pour ces trois billets très complets qui permettent de faire le tour de la question pour les non initiés !
Si je peux me permettre, j'ajouterai un petit détail à savoir que certains chasseurs de tête fractionnent le paiement de la facture en trois, à savoir un tiers à la commande, un tiers à la présentation des premiers candidats présentés et le dernier tiers à la signature finale.

Sandrine

Cybele Rioux a dit…

Merci Sandrine pour vos commentaires et suggestions, je vais réviser mes billets d'ici quelques jours pour les inclure.